PostHeaderIcon culture-vin-promotion

L'apprentissage de la culture du vin peut il être un référentiel de pensée tenant base de pilier, pour une vie plus en phase avec le respect de la nature, rendant plus intelligible la mère nourricière ?  Le site Culture-vin-promotion   vous propose sous un angle original d'assimiler des connaissances sur le vin, de découvrir de nouvelles sensations, d'amplifier votre plaisir de découvrir de nouveaux vins, pour mieux savoir partager votre savoir faire avec votre entourage . Le vin accompagne l'homme depuis plus de 5000 ans, les poètes y voient la nourriture de l'âme, Pasteur la plus hygiénique des boissons, Hippocrate en disais le vin est une chose merveilleusement appropriée à l'homme si, en santé comme en maladie, on l'administre avec promos et juste mesure... 

 

PostHeaderIcon C'est quoi un cépage ?

L'étude des cépages est appelée l'ampélographie du grec "ampelos" vigne et "graphein" écrire. Cette étude à pour objet  d'identifier les caractéristiques et aptitudes propres à chaque variété de raisin ainsi, on sait mieux selon que le cépage à un débourrement tardif ou non, selon qu'il est sensible à telle ou telle maladie etc, si il est plus favorable à la culture dans une région ou une autre un climat ou un autre.
 

PostHeaderIcon Crieur de vin

Si il est une profession que l'on ne risque pas de voir ressurgir, c'est bien les crieurs de vins, en effet cette profession qui à disparue depuis longtemps à bien existé "les crieurs de vin" officiers publics assermentés, étaient chargés d'activer la vente de vin pour le compte des taverniers, ont pouvaient les apercevoirs verre en main dans les rues, devant les auberges.

Sous protection du Roi leur corporation était puissante 13èmes et 14èmes siècles.  
 

PostHeaderIcon La fermentation déterminante pour le profil du vin

Parmi les nombreuses variables indépendantes de la qualité de la vendange (effet millésime,  mode de culture des vignes, terroir, âge des vignes, etc...) il y a deux facteurs qui sont déterminants pour le style de vin que le vigneron élabore.
  1. La température de fermentation.
  2. L'intensité et la durée de l'extraction.
Les équipements des vignerons permettent ce qu'on appelle la régulation des températures (généralement un serpentin permettant de réchauffer le moût dans la cuve et  un circuit d'eau froide permettant de le refroidir) cette équipement est nécessaire et permet  soit de

Lire la suite...

 

PostHeaderIcon Chaptaliser c'est quoi chaptaliser ?

Jean Chaptal était un chimiste (1756-1832) il fut ministre sous Napoléon. En 1799, il écrivit un article très considéré sur le vin et, en 1807 il publia un livre intitulé l'"Art de faire le vin".
Et même si la chaptalisation porte son nom, il n'en pas l'inventeur, mais c'est lui va banaliser la pratique au début du 19 ème siècle.
La chaptalisation est un principe d'enrichissement consistant à ajouter du sucre de canne au vin, de façon à corriger un déficit de maturité du raisin.
Dès l'antiquité on ajoutait du miel au vin, et au 18 ème siècle on ajoutait du sucre de canne brut.
Chaptaliser revient donc à apporter du sucre de canne, ou de betterave par incorporation dans le moût.
Cette technique permet après transformation du sucre en alcool  sous l'effet des levures d'approcher le degré d'alcool souhaité et donc l'équilibre, mais rien ne vaut les sucres naturels du raisin, cette technique n'est donc pas recherché par le vignerons, elle  permet au mieux de corriger les années de sous ensoleillement.
 

PostHeaderIcon L'origine des aoc

Il faut remonter au début du 15 ème siècle pour retrouver un texte qui s'orientait déjà, vers la protection de la spécificité d'une production lié, à des origines et un savoir faire particulier, il s'agit de l'édit de Février 1415 du roi Charles IV qui précise que "sont appelés vins de Bourgogne ceux qui sont produits au dessus du pont de cens, ceux du pays de Beaulne".

Puis naît la répression des fraudes sous Louis XIII précisément le 27 Avril 1622, fait défense, avec sanctions appropriées, de vendre comme Bourgogne, les vins du Lyonnais et du Beaujolais.

Le 1 er Aout  1905 une loi est promulgué pour réprimer, tromperies ou tentatives de tromperies sur la nature, l'espèce, l'origine et la dénomination des marchandises.
Complété par la loi du 6 mai 1919 définissant les appellations et réglementant  leur aire de production.

Enfin c'est un décret loi du 30 Juillet 1935 contrôlant les appellations d'origine et instituant le système des Appellations d' Origine Controlée  
 

PostHeaderIcon Rosé de saignée ou rosé de presse


L'intensité colorante des vins rosés peut être très varié, elle va du rose très pale presque blanc, à peine coloré, au clairet bordelais, qui s'approche d'un rouge légèrement coloré, les cépages sont plus ou moins teinturiers mais c'est surtout la vinification qui va conduire au résultat des nuances de rosé.  

La pulpe du raisin est toujours incolore, quelque soit la couleur de la peau, aussi pour obtenir sa teinte définitive le jus doit extraire la couleur de la pellicule noire de la baie de raisin. Et pour ce faire 2 possibilités s'offrent aux vignerons.

Le rosé de saignée : Le vin rosé commence, comme un vin rouge par un passage en cuve, mais on sépare le jus des parties solides (les bourbes) assez rapidement entre douze et vingt quatre heure, la saignée est déclenché lorsque l'on à atteint la coloration voulu. Le jus alors obtenu est alors vinifié comme un vin blanc. Cette technique est ancienne, elle était utilisé autrefois pour rééquilibré un rapport entre les jus et les parties solides ceci pour concentré le vin rouge, le jus récupéré constitue alors la base du rosé.  Exemple de rosé de saignée : Tavel rosé, Clairet de Bordeaux.

Le rosé de presse : Les raisins rouges sont vinifiés comme un vin blanc classique foulage pressurage débourbage et vinification des jus, les vins sont très pales et la couleur ne peu plus être ajusté. Exemple de rosé de presse: Chinon rosé.